4 raisons pour lesquelles "Tenez bon !" est le pire conseil qui puisse être donné aux parents !

« Tenez bon ! »

« Une fois que vous avez décidé, ne changez pas d'avis ! »

« Il faut que tu sois ferme, ça les rassure ! »

Ces conseils que les parents entendent souvent, de la part de leurs proches, ou de certains professionnels, sont, d'après moi, les pires conseils que l'on peut donner à un parent et je vais vous expliquer pourquoi.

  1. « Tenez bon ! » est un mauvais conseil parce qu'il oublie que tout le monde peut se tromper

Tout le monde peut se tromper. Même si on a « super bien réfléchi ».

Le conseil « une fois que vous avez choisi une réponse, tenez vous y même si l'enfant pleure » est un mauvais conseil car il oublie ça : tout le monde peut se tromper.

Oui, oui, je sais, on demande aux parents de « bien réfléchir » avant de choisir une réponse. Du coup, on peut supposer que le risque de se tromper est faible. Je suis bien sur d'accord, si on prend le temps de se poser pour peser le pour et le contre, les différentes options, le risque de se tromper diminue.

Mais il n'est pas nul. Même quand on a bien réfléchi, on peut se tromper. Surtout qu'il est possible que nous n'ayons pas tous les éléments pour réfléchir au moment où nous avons réfléchi : peut être que l'enfant a des raisons de ne pas être d'accord avec notre décision qu'il n'avait pas partagé avec nous jusque là, peut être qu'on a sous estimé l'importance pour l'enfant de tel ou tel aspect. Et ces éléments là, on ne les aura que lorsqu'on aura entamé un dialogue avec l'enfant. Démarrez le dialogue par « J'ai décidé que ... » ne pose aucun problème, par contre refuser par principe et de façon absolue, d'écouter les objections, les arguments, les émotions, les besoins de l'enfant en réponse en pose des problèmes.

En vérité, tenir bon même quand on réalise qu'on a tord, c'est apprendre à l'enfant que celui qui a une responsabilité n'a pas besoin d'avoir de bonnes raisons pour faire des choix, simplement parce qu'avec sa responsabilité, il a le pouvoir. C'est une vision de la vie. Mais c'est une vision de la vie qui développe la soumission, la rébellion ou l'envie de devenir celui qui a le pouvoir à tout prix. Ce n'est pas une vision de la vie qui éduque et apprend à assumer ses responsabilités.

En vérité, tenir bon sans même prendre la peine de vérifier si on ne s'est pas trompé, c'est apprendre à l'enfant à persister dans ses erreurs. C'est manquer l'opportunité de montrer à l'enfant comment on peut utiliser une erreur que l'on a fait pour apprendre, progresser et grandir : « Merci de ce que tu viens de dire, cela me permet de réaliser que j'ai sous évalué cet aspect des choses. Une prochaine fois, je viendrai d'abord te demander quelles sont tes raisons avant de décider pour éviter de me tromper. » me semble une réponse bien plus éducative que « Arrêtes avec tes explications, j'ai décidé ça et c'est comme ça et puis c'est tout ». Non ?

  1. « Tenez bon ! » est un mauvais conseil parce qu'il considère l'enfant comme un « truc à construire » et l'éducation comme une « méthode à suivre »

Pourquoi certains conseillent ils de « tenir bon » ? Je ne parle pas ici des raisons qu'ils donnent aux parents, mais des raisons qu'ils donnent lorsqu'on leur demande pourquoi donner des conseils aussi « figés » aux parents :

« Parce que les parents sont perdus, ils ont besoin de repère. »

« Parce que sinon les parents se laissent mener par les envies de leurs enfants, c'est mauvais pour tout le monde ».

On résume ce que ça veut dire ?

Ça veut dire « Parce que les parents sont nuls et qu'ils ont besoin de je sauve la situation ».

Oui, je sais je suis un peu cash mais je crois vraiment que c'est ça qu'il y a derrière : un manque de confiance dans les parents. En ça, d'ailleurs ces pros ne sont pas très différents de ceux qui donnent les conseils inverses : « Il ne faut jamais rien imposer à son enfant si ça ne mets pas sa vie en danger », eux aussi disent un « Parce que sinon les parents … », ça sera plus ici « Parce que sinon les parents deviennent violents, ils utilisent des VEO », mais dans le fond l'idée est exactement la même : les parents sont nuls, ils sont même dangereux pour leurs enfants tellement ils sont nuls.

Alors on donne aux parents une méthode à suivre. La bonne. Celle qui n'est pas dangereuse pour les enfants. Dans un sens ou dans l'autre. Comme ça, on n'a pas besoin de leur confiance. Non mais vous vous rendez compte ? Faire confiance aux parents ??? Non, non, surtout pas, ils sont trop dangereux.

Moi je crois que c'est donner une méthode qui est dangereux. Je crois que donner des conseils comme « Tenez bon quoi qu'il arrive ! » ou « N'imposez rien quoi qu'il arrive ! » c'est dangereux.

Parce que ça déconnecte les parents de l'essentiel : leurs enfants et eux même. Pour savoir si on choisit de tenir bon ou de ne pas imposer, l'essentiel c'est d'être en relation : avec l'enfant qui est une personne, et non pas « un truc à éduquer », avec ses besoins , ses besoins personnels à l'instant t et pas ses besoins d'« Enfant » en théorie ; avec aussi soi même, le parent aussi est une personne, et non pas « un truc qui accompagne », une personne avec ses besoins, personnels à ce moment là, et non pas ceux d'un parent en théorie.

Et quand on se déconnecte des vraies personnes en relation, cet enfant là et ce parent là, à ce moment là, on risque de les blesser sérieusement, l'un, l'autre ou les deux.

Alors faisons confiance aux parents, ne leur donnons pas des conseils-méthode à suivre à tout prix, donnons leur des pistes à considérer, des outils adaptables à utiliser à leur façon toute personnelle.

 

  1. « Tenez bon ! » est un mauvais conseil parce qu'il peut mener à l'impuissance parentale et donc à la violence « éducative »

Le conseil « Tenez bon ! » est aussi un mauvais conseil parce qu'il mène vite à l'impuissance.

Si vous « tenez bon » et que votre enfant « tiens bon » aussi, que faire ? Vous êtes vite dans un impasse, dans une situation impossible, dans l'impuissance.

Si à ce moment là, vous vous interdisez de changer votre fusil d'épaule en faisant quelque chose de différent, alors vous n'avez plus qu'une solution : utiliser votre pouvoir plus grand, votre force plus grande.

Vous passez en force et c'est à ce moment là que le risque de passer par la violence, par des violences dite « éducative » est grand.

On ne peut pas vouloir le respect des enfants, vouloir leur éviter des violences dite « éducatives » et conseiller aux parents de « rester ferme » quoi qu'il arrive. 75% des actes de maltraitances ont lieu dans un contexte éducatif, dans un contexte où les parents ont « tenus bon ». Dommage.

  1. « Tenez bon ! » est le pire conseil qu'on puisse donner à un parent parce qu'il met de la rigidité là où c'est de souplesse qui est utile

Je viens de vous donner 3 raisons pour lesquelles « Tenez bon ! » est un mauvais conseil. Mais pourquoi c'est le pire conseil ?

Et bien c'est le pire conseil car c'est un conseil qui amène de la rigidité là on a besoin de souplesse.

C'est le pire conseil parce que c'est un conseil qui demande aux parents de se mettre dans une posture exactement contraire à celle qui leur permettra d'accompagner leur enfant qui grandit de la moins mauvaise manière possible.

On peut comprendre, et même adhérer, à certaines des idées qui sont derrière ce « Tenez bon ! ».

Il y a entre autres, l'idée que changer d'avis dès que l'enfant manifeste la moindre émotion désagréable n'est pas très constructif. Et c'est sûrement vrai : changer d'avis dès que l'enfant est triste ou en colère suite à notre décision, c'est :

  • lui dire en sous-texte qu'il n'est pas capable de vivre la moindre émotion difficile et qu'il faut vite la supprimer ;

  • c'est aussi lui faire croire qu'il est toujours possible de trouver une solution qui convient à tous ce qui n'est tout simplement pas vrai (même si c'est beaucoup plus souvent possible qu'on peut le croire).

  • C'est aussi souvent oublier nos propres besoins (ou ceux des tiers) et les faire tellement passer après que ça finit par nous mener au burn out ou à la crise d'autoritarisme hurlante quand on n'en peut plus.

Cependant, la meilleure façon de répondre à ces risques ce n'est pas d'amener de la rigidité avec une règle à suivre quoi qu'il arrive.

C'est un faux dilemme de dire « soit tu ne changes plus jamais d'avis, soit ça veut dire que tu changes tout le temps d'avis ! ». En réalité, il y a mille autres solutions.

Mille autres excellentes solutions. Parce que chaque famille pourra inventer, créer, choisir sa solution sur mesure, celle qui s'adapte à l'enfant, le parent, la situation. Parfois ne pas changer d'avis est salutaire, parfois changer d'avis est indispensable, souvent une solution qui s'adapte sur certains aspects seulement répond très bien aux besoins de tous.

Éduquer un enfant ne peut pas se faire avec une liste de principes à suivre sans faillir. Ce n'est ni possible ni souhaitable de suivre à tout prix quelques principes, quand bien même ces principes seraient idéaux.

Éduquer un enfant demande de la souplesse, de la capacité à s'adapter, à se remettre en cause.

Éduquer un enfant demande de la capacité d'observation, d'écoute et la capacité de réagir en fonction de ça, même si cela nous amène à accepter ou faire des choses qui nous semblaient de très mauvaises idées au départ.

Tout conseil d'éducation qui amène de la rigidité est un mauvais conseil. Les enfants et les parents ont besoin de souplesse, d'adaptation, pas de rigidité.

C'est pour toutes ces raisons que j'estime de « Tenez bon ! » est le pire conseil que l'on puisse donner aux parents. Et vous, vous en pensez quoi ?

La semaine prochaine, je vous parle d'un autre conseil qui est donné aux parents. Le meilleur conseil qu'on puisse, je crois, leur donner.

En attendant : partagez cet article largement pour que le maximum de parents puissent voir en quoi "Tenez bon !" est le pire conseil qu'on puisse donner en tant que parents.

 

Publié le 06 février 2020 par Dominique Vicassiau Comprendre, Choisir, Changer : La Relation éducative


Ajouter un commentaire


Loading